impression

6ème D : Sortie du mardi 11 juin 2013

jeudi 7 novembre 2013


En compagnie de Mme Moret, Professeure d’EPS, nous nous rendons en gare de Maison Blanche.

La classe de 6ème D a pour objectif premier la découverte d’Ay, une des plus anciennes cités viticoles de la vallée de la Marne. Le ciel se fait moins menaçant qu’à Reims, la température paraît aussi plus élevée, bonne façon d’introduire la différence d’ensoleillement notable entre la cité des sacres et celle d’Henri IV.

Nous cheminons maintenant à travers vignes pour évoquer des méthodes de culture désormais plus respectueuses de l’environnement, même s’il reste encore beaucoup à améliorer. Il ne faut pas oublier de se repérer ; nous regardons Mutigny, village le plus élevé du département sur notre gauche et nous apercevons le Mont-Aigu sur notre droite. Il conviendra d’ailleurs de revoir nos prétentions à la baisse, car la totalité du parcours avoisinera ce soir les 20 kilomètres.

Dès Avenay Val-d’Or, quelques signes de fatigue apparaissent : à l’occasion d’une pause, nous étudions l’architecture traditionnelle de certaines maisons et demandons la signification des adjectifs « viticole » et « vinicole ». La faim nous gagne, encore plusieurs remarques sur le développement aquatique du cresson, les arbres de la rivière, des aulnes et des noyers.

Une divine surprise nous attend aux abords de Fontaine-sur-Ay, village adossé aux contreforts de la Montagne de Reims, et où règne une harmonie subtile entre un habitat de qualité et un fleurissement soigné ponctué d’îlots de verdure.
Cette surprise, c’est M. Hubert Courtehoux, Professeur de Biologie retraité qui nous l’offre : nos élèves vont pouvoir prendre leur déjeuner dans le cadre champêtre de sa propriété. Intermède plaisant pour reprendre des forces. Mme Courtehoux nous fait visiter, en particulier, le moulin et sa roue à aubes. L’après-midi s’annonce sous les meilleurs auspices : M. Courtehoux conduit le groupe, multiplie les allusions, les commentaires, les explications. Il évoque ici la présence d’un pont romain, là, la curiosité des feuilles de frêne, plus loin le cours d’eau que nous devons longer. C’est un bonheur de l’écouter, un bonheur contagieux, celui de partager des connaissances ; son évidente motivation se nourrit d’un dynamisme intact.


A la sortie du village, un arrêt pour présenter la maison d’Eddy, gérant du magasin bio « Naturéo » à Cormontreuil : une demeure du futur, habillée de bois, avec panneaux solaires, éolienne… Bravo Eddy pour ce choix raisonné et responsable ! Toujours accompagnés par la « Germaine », nous nous rendons en un lieu presque secret, difficile d’accès où se mêlent un bosquet, de la vigne et des champs sous le regard de la forêt toute proche. Voici que jaillissent deux sources et à nos jeunes de se tremper dans cette eau si accueillante bien qu’un peu fraîche, dans cette onde si limpide et peuplée d’écrevisses, signe incontestable de l’absence de pollution.


Après cette parenthèse ludique et récréative, M. Courtehoux dévoile le mystère historique d’un trou d’eau lié à la seconde guerre mondiale. Nous recevons ensuite sur les cernes de croissance de superbes billes de sapins et de chênes. Sur le chemin du retour, une observation attentive des orchidées sauvages en bordure du sentier. Avant notre descente sur Avenay Val-d’Or, un nouveau descriptif s’impose : point de vue magnifique sur la vallée de la Marne, le Mont-Aigu, le Mont-Aimé !

Nous remercions chaleureusement M. Courtehoux pour sa formidable contribution et Mme Moret qui a su si bien entretenir l’élan physique de nos adolescents que nous félicitons tant pour leur intérêt que pour leur ténacité : ils ont parcouru vingt kilomètres !

Le professeur de français (organisateur de la visite) : Monsieur Bozier

info portfolio

Cerne-croissance Ay Cresson Ecrevisse de ruisseau Feuille de frene Mutigny Orchidee sauvage