impression

Pourquoi Mars est-elle surnommée la planète rouge ?

lundi 26 février 2018


La couleur rouge que nous voyons sur les photos de la planète Mars est la conséquence de la rouille du fer.

Les roches et le sol de la surface de Mars, érodés par le vent, sont recouverts d’une poussière composée majoritairement de fer, ainsi que de petites quantités d’autres éléments tels que le chlore et le soufre. Des données récentes indiquent que de la poussière s’est également propagée par l’eau, comme semble le confirmer la présence de canaux sur toute la surface. Le fer de la poussière a réagi avec l’oxygène, produisant une couleur rouille ; le ciel apparaît rouge car les tempêtes transportent la poussière dans l’atmosphère.

Cette surface poussiéreuse, épaisse de quelques millimètres à deux mètres, repose sur de la lave durcie principalement composée de basalte. La concentration de fer dans ce basalte est beaucoup plus élevée que sur Terre, contribuant ainsi à l’aspect rouge de Mars.

 

Cette couleur est donnée par la nature du sol martien contenant de l’oxyde de fer (comme la rouille). Son atmosphère est très faible et principalement constituée de dioxyde de carbone, un gaz qui lui donne une teinte rosée, encore ! Comme la différence de température est très forte entre les saisons, il y a de très importantes tempêtes qui se lèvent sur Mars. Les vents soulèvent des nuages de sables rougeâtres qui peuvent couvrir toute la planète comme cela a été le cas l’été dernier... et la planète se pare, là encore, d’une teinte uniforme, dans les rouge-orange !

L’atmosphère de Mars, en majorité composée de dioxyde de carbone (96 %), d’argon (1,93 %) et de diazote (1,89 %) contient des traces de dioxygène, d’eau, et de méthane. Elle est poussiéreuse pendant les tempêtes, conférant au ciel une couleur rouille lorsqu’elle est observée depuis la surface, et bleue lors des périodes d’accalmie.

 

 

Lucie