impression

Biographie de Claude Nicolas Ledoux

jeudi 21 juin 2012


Qui était Claude Nicolas Ledoux dont le collège porte le nom ?


Les principales étapes de sa vie :

Architecte et urbaniste français, né à Dormans le 27 mars 1736, il est
considéré comme le premier urbaniste et précurseur de l’architecture moderne.


 Extrait d’une copie de son acte de baptême

Ses parents marchands, l’envoient faire des études au collège de Beauvais
à Paris de 1749 à 1753. Il était boursier, car depuis la fondation
de ce collège par Jean de Dormans, les enfants de sa commune natale
devaient être préférés à tous les autres,
dans la répartition des bourses.

De 1753 à 1758, il fait des études à l’Ecole des
Arts de Jacques-François Blondel.

Il effectue en 1762 sa première commande importante sous la forme de
décors de lambris pour un café aujourd’hui’hui visible au musée Carnavalet à Paris

En 1764, il est nommé ingénieur des eaux et forêts. A cette époque il
construisait de nombreux hôtels particuliers à Paris, l’hôtel d’Hallwyll (1766) visible au 28 de la rue Michel-Lecomte, l’hôtel
d’Uzès (1767) et l’hôtel de Montmorency (1772). La plupart seront détruits
lors des travaux du baron Haussmann.

Remarqué et protégé par Mme du Barry (maîtresse du roi Louis XV) dont
il construit le château à Louveciennes, il est reçu à l’Académie d’architecture
en 1773. Ledoux, désormais architecte du Roi, poursuit une brillante carrière
privée et publique et obtient de l’administration royale de vastes chantiers.
Dans ce cadre, il réalise la cité-usine de la saline d’Arc et Senans dans la forêt de Chaux, près de Salins en
Franche Comté. (1775/1778) .  


La maison du directeur des
 Salines d’Arc et Senans

Il est chargé de la construction des pavillons d’octroi de l’enceinte
des Fermiers-Généraux (1784/1787) dont Paris possède encore ceux de la
place Denfert-Rochereau, du rond point de la Villette du boulevard de Courcelles, de la place de la Nation. En 1789. à la suite d’une polémique sur la symbolique de la décoration,
le roi lui enlève le chantier.

En 1793 (le 29 Novembre) il est arrêté par le comité révolutionnaire
du faubourg du Nord qui lui reproche de ne pas avoir assez changé d’attitude
après 1789 et le suspecte d’amitiés aristocratiques.
Il sera libéré le 13 Janvier 1795 après avoir échappé de peu à la guillotine.

Réhabilité il prend place dans les assemblées académiques.
Cependant le temps de sa gloire est passé et il ne construira plus.
En 1804 Ledoux publie, à son compte, son livre " L’architecture considérée sous le rapport de l’art, des moeurs et de la législation ", ouvrage à
la rédaction duquel il a consacré ses dernières années. Dans cet ouvrage, il parle de ses oeuvres, de ses idées, de ses rêves, en particulier de la cité idéale de Chaux. Adepte des théories du philosophe des Lumières, Jean-Jacques Rousseau, soucieux de "réinstaller la société dans son environnement naturel", Claude-Nicolas Ledoux imagine une ville à la campagne, située entre la rivière Loue et la forêt de Chaux. Un cercle complet, exactement le doublement de la Saline d’Arc et Senans. Cette cité idéale n’a jamais été réalisée mais Ledoux en a dessiné de très nombreux éléments dans son ouvrage publié en 1804.

Dessin de Ledoux : la cité idéale.

Dessin de Ledoux : la cité idéale de Chaux.

En 1806 ruiné et désabusé, Claude Nicolas LEDOUX meurt à Paris le 18 Novembre,
à l’âge de soixante dix huit ans. Il est inhumé au cimetière Montmartre
le 21 novembre


 La première signature de Claude Nicolas Ledoux, "garçon étudiant", parrain en 1744.

- Pour découvrir plus en détails quelques unes de ses réalisations.

- ​Pour en savoir plus sur Claude Nicolas Ledoux.

​- Pour voir des réalisations d’élèves à propos de Claude Nicolas Ledoux