impression

La classe de sixième C s’initie au théâtre

mardi 4 mars 2014


La classe de sixième C s’initie au théâtre

avec l’intervenante Mme Massart

Le lundi 7 janvier 2013, la classe de sixième C a fait un cours de français avec l’intervenante de théâtre Mme Massart. Nous avons fait des exercices pour projeter la voix et nous avons répété un par un "Trois tortues trottaient sur trois toits très étroits."

Le vendredi 11 janvier, nous sommes passés par groupe, pour narrer un des 3 textes des Métamorphoses d’Ovide « Echo et Narcisse », « Daphné »et« Coronis »qui avaient été étudiés en cours. Mais nous ne nous sommes pas arrêtés là. Nous avons continué par un jeu d’observation qui consistait à regarder quelqu’un dans les yeux et à lui faire répéter notre nom. Mme Massart nous a également fait courir sur place en laissant nos membres bouger dans tous les sens pour nous détendre. Enfin, dernier exercice, il fallait courir sur place pendant que Mme Massart comptait jusqu’à trois et en étant synchronisés nous devions sauter en l’air en criant "HA !!!"

Laurine

Le lundi 28 janvier 2013, la classe de 6èmeC a eu un cours de théâtre avec Mme Massart. Nous avons fait des exercices de respiration ventrale, nous avons également couru sur place et nous nous sommes décontractés. Mme Massart a compté jusqu’à trois et nous avons sauté en criant “HA“. Après nous avons mimé et nous avons fait de la narration. A la fin du cours Mme Massart nous a donné quelques conseils pour nous améliorer.

JPEG - 90.4 ko
L’intervenante

Le vendredi 1er février 2013, nous sommes passés par groupe, pour narrer et mimer un des 3 textes des Métamorphoses d’Ovide « Echo et Narcisse », « Daphné »et« Coronis » qui avaient été étudiés en cours. Nous avons fait les mêmes exercices de préparation que lundi 28 janvier.

Comme au théâtre, avant d’entrer en scène chaque groupe est en coulisse. Pendant que nous jouons notre scène le reste de la classe est à la place du public. Quand nous faisons des erreurs Mme Massart nous conseille et nous explique ce qu’on n’a pas su faire.

 Emeline et Kelly