impression

PEAC Un poète dans la Grande Guerre : Guillaume Apollinaire

lundi 4 juin 2018


Nous avons suivi l’itinéraire d’Apollinaire pendant la Grande Guerre en nous appuyant sur des poèmes qu’il a écrits quand il était sur le front. Le but était d’évoquer l’histoire à travers des lieux, des paysages, des objets et des textes ayant un lien direct avec le Grande Guerre.

Ce parcours nous a fait comprendre comment la poésie et la pensée d’Apollinaire ont été marquées par la découverte progressive de la guerre, le long d’une trajectoire qui aboutit aux tranchées de 1ère ligne.

Apollinaire pratique une description poétique de sa vie sociale, de son expérience de guerre, de la représentation imagée de ses sentiments : il crée en écrivant, en dessinant, en ciselant les métaux des projectiles.

Il s’agissait de suivre le parcours combattant d’un poète original et moderne en reprenant dans les paysages les traces laissées par le conflit dans la vallée de la Tourbe.

Les objectifs de ce projet étaient :

  • D’aborder la Grande Guerre par une approche plastique, matérielle et patrimoniale.
  • De comprendre la rhétorique et la métaphore dans la poésie.
  • D’aborder la poésie de manière « déconceptualisée » pour qu’elle prenne tout son sens.
  • De découvrir in situ les lieux marqués par la Grande Guerre.
  • De faire prendre conscience aux élèves que nous sommes les héritiers d’un paysage façonné par les hommes, les événements, les témoignages d’artistes.
  • De sensibiliser les élèves au patrimoine, visible et caché.

 Les élèves ont travaillé en groupes, durant la séquence poésie intitulée « Comment l’artiste nous présente le monde de manière différente ? », sur des textes d’Apollinaire ayant un rapport direct avec la Grande Guerre. Ils ont préparé une analyse de chacun des poèmes et ont lu et présenté ces textes et ces analyses au cours de la sortie, dans des endroits stratégiques (cimetières militaires, tranchées de Massiges…)

 La sortie du vendredi 25 mai 2018 nous a permis de suivre l’itinéraire d’Apollinaire dans la vallée de la Tourbe : Saint-Jean-sur-Tourbe, Wargemoulin-les-Hurlus, Massiges.